Traitement des escarres

Classification des escarres

Par: Mölnlycke Health Care, août 23 2013Publié dans :: Traitement des escarres

Pour décrire l'état d'une plaie, l'EPUAP et le NPUAP1 recommandent de classer les escarres en 4 catégories/stades. Un patient à risque est inclus dans la catégorie/stade 1 et un patient présentant une perte tissulaire profonde avec atteinte de l'os, de tendon ou de muscle dans la catégorie/stade 4.

Haut de page

En savoir plus sur la classification des escarres

Le NPUAP (National Pressure Ulcer Advisory Panel) et l'EPUAP (European Pressure Ulcer Advisory Panel) ont récemment publié une version internationale révisée des définitions et de la classification des escarres : Prevention and treatment of pressure ulcers: clinical practice guideline. Washington DC : National Pressure Ulcer Advisory Panel ; 2009)1.

  • Les termes « stade » et « grades» étaient, historiquement, les plus fréquemments utilisés. Le terme « catégorie » a récemment fait son apparition pour éviter de donner l'impression qu'il y a toujours une progression du stade 1 au stade 4.
  • Dans la documentation scientifique, on peut rencontrer ces termes utilisés de façon interchangeable.
  • Le stade de la plaie ne régresse pas lorsqu'elle cicatrise : par exemple, une plaie de stade/catégorie 4 doit toujours être documentée en tant que telle. Des outils spécifiques servent à surveiller la cicatrisation.
Haut de page

Catégorie/stade 1 : Érythème persistant ou qui ne blanchit pas sur une peau saine


Peau intacte avec un érythème qui ne blanchit pas à la pression, généralement situé au niveau d'une proéminence osseuse. La décoloration cutanée, la chaleur, l’oedème, l’amplitude de la douleur peuvent également être présents. Pour les peaux à pigmentation foncée, le blanchiment pourrait ne pas être visible.

Description supplémentaire : la zone peut être douloureuse, dure, molle, plus chaude ou plus froide par rapport aux tissus adjacents.

 

 

Haut de page

Catégorie/Stade II: Atteinte partielle de la peau ou phlyctène


Perte partielle du derme caractérisée par un ulcère superficiel ouvert, un lit de plaie rouge-rose, sans fibrine. Elle peut également se présenter sous la forme d'une phlyctène séreuse fermée ou ouverte/éclatée. Ce stade ne concerne pas, par exemple, les déchirures cutanées. Attention : la présence d'une ecchymose peut indiquer une lésion tissulaire profonde.

Haut de page

Catégorie/Stade III: Perte complète de tissu cutané (tissu graisseux visible)


Perte complète de tissu cutané. Le tissu adipeux de l'hypoderme peut être visible, mais l’os, les tendons ou les muscles ne sont pas exposés. Il peut y avoir la présence de fibrine. Elle peut inclure du sous-minage ou des tunnélisations.

Haut de page

Catégorie/Stade IV: Perte tissulaire complète (muscle/os visible)

Perte tissulaire complète avec exposition osseuse, tendineuse ou musculaire. De la fibrine ou de la nécrose peuvent être présentes. Souvent, elle présente des sous-minages et tunnélisations. Description supplémentaire : La profondeur de l'escarre de Catégorie/Stade IV dépend de sa localisation anatomique. Pour les ailes du nez, l'oreille, l'occiput et la malléole qui sont dépourvus de tissus sous-cutanés (adipeux), les escarres de
Catégorie/Stade IV peuvent être superficielles. L'escarre de Catégorie/Stade IV peut s'étendre au muscle et/ou aux structures de soutien (comme le fascia, les tendons ou les capsules articulaires) ce qui rend la survenue d’une ostéomyélite ou d’une ostéite probable. L’os et les muscles sont exposés, visibles ou directement palpables.

Haut de page

Dommages tissulaires profonds probables dont la profondeur est inconnue


Zone délimitée de couleur pourpre ou brun-rouge avec une peau décolorée intacte ou une phlyctène à contenu hématique, résultant d'une lésion des tissus mous sous-jacents dû à une pression et/ou du cisaillement. Description supplémentaire : Cette zone peut être composée de tissus douloureux, fermes, mous, souples, plus chauds ou plus froids par rapport aux tissus adjacents. Le dommage des tissus profonds pourrait être difficile à détecter chez les personnes à peau foncée. L'évolution pourrait inclure la présence d'une phlyctène fine sur un lit de plaie foncé. La plaie peut encore évoluer en se couvrant d'une fine couche de nécrose. L'évolution de l'escarre peut être rapide et toucher d'autres couches tissulaires additionnelles malgré le traitement proposé.

Haut de page

Inclassable: Perte tissulaire ou cutanée complète dont la profondeur est inconnue

Perte tissulaire complète dans laquelle la profondeur de l’escarre est complètement masquée par de la fibrine (jaune, beige, gris, vert ou brun) et/ou par de la nécrose (beige, brun ou noire) présente dans le lit de la plaie. Description supplémentaire: Tant que la fibrine et/ou la nécrose ne sont pas enlevées afin d’exposer le fond du lit de la plaie, la profondeur réelle ne peut être déterminée ; l'escarre sera considérée soit de Catégorie/Stade III ou IV. Une nécrose talonnière stable (sèche, adhérente, intacte sans érythème ou avec décollement tissulaire) a pour fonction d'être une "couverture naturelle (biologique) du corps" et ne doit pas être retirée.

 

 
 
 
 
 
 

Références

  1. National Pressure Ulcer Advisory Panel and European Pressure Ulcer Advisory Panel. Prevention and treatment of pressure ulcers: clinical practice guideline. Washington DC: National Pressure Ulcer Advisory Panel; 2009
  2. Pressure Ulcer Classification; Differentiation between pressure ulcers and moisture lesions.EPUAP Review 6(3); Defloor T., et al ;2005

En savoir plus sur les escarres
En savoir plus sur les escarres

Les escarres ne sont pas un phénomène nouveau. La documentation...

Les facteurs de risque
Les facteurs de risque

Les facteurs de risque intrinsèques et extrinsèques doivent...

Un traitement approprié
Un traitement approprié

On peut identifier les patients à haut risque de développer des...